UFR Sciences et Techniques - Toulon

Unité de Formation et de Recherche
Logo USTV
UFR Sciences et Techniques - Toulon
 

Le collège Montenard remporte la 10e édition de Faites de la science

Dernière modif. : 24 avril 2015 - Imprimer la page Imprimer la page

Avec leur système de dépollution des eaux usées issues des travaux pratiques, les élèves de 4e du collège Frédéric Montenard, à Besse-sur-Issole, ont remporté l’étape varoise de la 10e édition du concours « Faites de la science ». Ils défendront leur projet lors de la finale nationale, le 29 mai, à Montpellier.

Blouse blanche calligraphiée de formules mathématiques pour les uns, tailleur strict pour d’autres, ou simplement en jean/basket, près de 80 élèves issus de neuf collèges et lycées du Var se sont affrontés lors d’une joute scientifique, dans les locaux de l’UFR Sciences et Techniques. Mercredi 8 avril, l’Université de Toulon y organisait la 10e édition de « Faites de la science » : un concours national visant à développer le goût des élèves pour les sciences à travers des expérimentation concrètes.

« L’idée c’est de balayer le stéréotype qui veut que les sciences soient réservées à une élite.
En réalité, la recherche est accessible à tous, affirme Véronique Lenoble, Maître de Conférence au laboratoire PROTEE de l’Université de Toulon, et organisatrice de l’événement. Avec ce concours, les élèves s’aperçoivent aussi que les sciences ne sont pas complètement déconnectées. Certaines notions sont mises en pratique dans la vie de tous les jours ».

Etude d’une éclipse solaire, lumière, jeu de la mode ou restauration d’objets… cette année, neuf projets ont été présentés à un jury pluridisciplinaire composé d’enseignants-chercheurs de l’Université de Toulon. Et seulement une dizaine minutes accordées aux élèves pour convaincre.

Montrer leur capacité

La fin de journée proclame les résultats du concours. Les petits groupes d’élèves disséminés autour des salles de classes se rapprochent ostensiblement des jurés, se serrent les uns contre les autres à mesure que l’on annonce le classement. La tension est palpable, la joie de moins en moins contenue. Chaque nom d’établissement égrainé les rapproche un peu plus de la victoire finale.
Avec leur système de codage transformant les mots en code couleur (stéganographie), le collège Pierre de Coubertin, au Luc, monte sur la troisième marche.
Le projet de gant aidant du lycée brignolais Raynouard, permettant aux personnes souffrant de problèmes d’élocution de taper sur un clavier virtuel des mots qui apparaissent sur un bracelet, se classe deuxième.
Cette année, ce sont les élèves du collège Montenard (Besse-sur-Issole) qui remportent le concours. Le système dépollution des eaux usées lors des travaux pratiques faisant l’unanimité auprès du jury.

« C’est une bonne surprise quand on voit la qualité des travaux présentés. Nous gagnons mais d’autres auraient pu l’emporter. Les enfants sont vraiment heureux, s’enthousiasment Marion Charlon, Jean-Renaud Gachon (physique) et Victor Belgrain (technologie), professeurs au collège Montenard. Ils se sont investis, se sont emparé du sujet, ont eu des idées et ont su résoudre, seuls, des problèmes techniques. On n’a pas eu besoin de les aider. Nos élèves nous ont bluffé : on ne s’était pas rendu compte qu’ils avaient autant poussé leur réflexion ».

Soucieux de l’environnement, les jeunes scientifiques ont élaboré un processus non seulement écologique mais également non énergivore et économique.

Cordée de la réussite

Cette victoire est d’autant plus symbolique du concours que ces élèves sont issus des Cordées de la réussite. Initié par Madame Mariani, principale adjointe du collège Montenard et Marc Durand, proviseur du lycée Raynouard, ce programme encourage les élèves issus de milieux modestes à poursuivre des études en leur faisant prendre conscience de leur potentiel scientifique.

« Le professeur du lycée Costebelle (Hyères) - équipe gagnante l’année dernière - nous a confié que, grâce à ce concours, ses élèves s’étaient accrochés et qu’ils avaient tous eu leur bac. Même si c’est stressant, les enfants s’investissent, tissent des liens avec leur professeur et montrent ce qu’ils sont capables de faire », conclue Véronique Lenoble.

Prix de l’Université de Toulon en poche, les élèves de Montenard représenteront le département lors de la finale nationale qui se déroulera dans les locaux de l’Université de Montpellier 2, le 29 mai. Pour eux, l’expérience ne fait que commencer.